Complémentaire santé : faire le bon choix

L’assurance maladie ne rembourse pas l’assuré pour toutes les dépenses de santé. En complément du système d’assurance-maladie, la mutuelle intervient en prenant en charge tout ou partie des frais de santé comme les frais de franchise, ophtalmologiques et tickets modérateurs, qui restent à la charge du patient. La mutuelle de santé offre diverses options aux assurés selon leur situation, leurs besoins et le budget alloué. Mais comment bien favoriser votre complémentaire santé ?

Estimez votre couverture santé actuelle

95 % des Français sont adhérents à une mutuelle de santé, souscrite par leur employeur à titre individuel ou via un contrat collectif. Il est recommandé de lire attentivement les garanties et recours prévus dans votre contrat actuel. Si ces principes ne vous conviennent pas, n’hésitez pas à modifier la convention. En plus, vous devez définir vos besoins dans le domaine des dépenses de santé. En effet, chaque personne est inégale face aux frais médicaux. En fonction de l’âge et de l’état de santé des individus couverts par votre contrat, les exigences peuvent être très différentes. Lunettes, consultations spécialisées, problèmes dentaires sont autant de frais qui vous obligent à choisir l’assurance santé adaptée à votre situation. Par contre, si votre condition ne le justifie pas, inutile d’adopter un contrat avec une couverture renforcée. Le prix d’une mutuelle santé peut aller du simple au triple selon les garanties prises.

Chaque mutuelle prévoit dans ses contrats des services et des garanties spécifiques. Par exemple, il peut s’agir d’une assistance pendant l’hospitalisation comme un entretien ménager, gestion des chambres privées ou garde d’enfants, d’une mise à disposition générale par des tiers payants ou d’un soutien aux vaccins. Sur cette page, vous pouvez trouver plus d’informations sur le sujet.

Adoptez des contrats jouant la transparence sur les remboursements

En réalité, les conventions de complémentaire santé peuvent prévoir une rétribution sous plusieurs formes. Par conséquent, elles peuvent être exposées en euros, en pourcentages, ou même en forfaits annuels. Si les exemples fournis ne répondent pas à vos besoins, il est conseillé d’effectuer une simulation de remboursement. Le comparateur mutuel peut aussi d’examiner en détail les remboursements de nombreux contrats. Les remboursements de la sécurité sociale pour les soins dentaires comme les prothèses ou implants, et les soins optiques sont particulièrement faibles. Il en va de même pour les frais d’hospitalisation, qui représente généralement une augmentation significative des coûts pour le patient. N’ignorez pas ces points lorsque vous comparez des contrats.

Comme certains frais médicaux sont importants, vous devez choisir une compagnie d’assurance qui propose un remboursement rapide. Il est conseillé de favoriser une mutuelle qui offre une durée de remboursement allant jusqu’à 48 heures. Certaines conventions prévoient un délai de carence de nombreux mois. Ce dernier correspond à la période durant laquelle les garanties santé prévues au traité ne s’appliquent pas, notamment le remboursement ophtalmique ou dentaire.

Évitez les conventions nécessitant un questionnaire médical

Certaines compagnies d’assurance exigent un questionnaire médical afin de vous fournir un tarif personnalisé. Notez qu’en fonction de votre état de santé, vos primes peuvent augmenter significativement si vous êtes identifié comme « à risque ». L’adhésion à une complémentaire ne gèlera pas vos besoins pour toujours. Vous avez le droit de réduire ou d’accroître vos garanties contractuelles si vous le jugez nécessaire. Si tel est le cas, vous pouvez faire jouer la concurrence pour faire baisser votre prime annuelle. Il est aussi préconisé de demander un devis mutuelle en ligne.

Une mutuelle santé qui couvre est donc une estimation individuelle pour chaque individu. De ce fait, certains assurés estiment que la meilleure complémentaire offre une couverture comprenant des primes de naissance, une couverture d’assistance, des forfaits de médecine préventive ou alternative. Afin de choisir votre garantie santé, vous devez vous faire conseiller par un professionnel de l’assurance qui pourra vous orienter vers une convention adaptée.